Alimentation

Les lapins ne sont pas difficiles à nourrir, si vous disposer d'un potager, vous les nourrirez sans problème pour un coût modique, avec quelques suppléments.

Parmi les nombreuses espèces consommées par le lapin à l'état sauvage, voici quelques unes des plus appréciées;

 

> l'herbe ramassez la bien sèche sans rosée

> sainfoin, trèfle, lotier , luzerne, serpolet

> ortie blanche, pissenlit, chicorée, plantain.

 

 

Parmi les plantes potagères, une grande partie du fourrage peut y être trouvée.

 

> épluchure de légumes ou fane

> fanes et gousses de pois

> les  feuilles et puis les racines du cèleris et du navet

> la carotte

> la betterave fourragère coupée en morceau

 

Le foin de prairie est très prisé des lapins, surtout s'il a été coupé tôt.

Les céréales sont nécessaires mais pas en trop grosse quantité (avoine aplatie ou en grain, alterner avec de l'orge et du blé).

Peut être aussi des granulés en dernier recourt.

Le lapin aime aussi les feuilles de mais et le mais en lui même.

Mon lapin mange ses crottes.
En effet, la caecothrophie est pratiquée par tous les lagomorphes (lapins, lièvres).
Ils ingèrent un des deux types d’excrément (du contenu digestif peu modifié) et à rejeter systématiquement l’autre type (déjections vraies).

Cela leur fournit un complément de vitamines B et de protéines bactériennes de bonne qualité qui lui permet de mieux digérer.
Cela ne doit en aucun cas vous alarmer.